Vous êtes ici : Accueil // Collections // XXe siècle // Peintures // Pierre Bonnard (1867-1947)

Pierre Bonnard (1867-1947)

Paysage normand, 1920

Peintre de la couleur, Bonnard livre ici une toile où dominent les camaïeux de bleu et vert. Installé à Vernon depuis 1912, non loin du domaine de Giverny où vit Monet à qui il rend visite en voisin, Bonnard s’inspire des paysages normands dans lesquels il fait vibrer la couleur. Depuis ses plus jeunes années, la couleur a été au centre de ses recherches. Sur les bancs de l’Académie Jullian, il fait la connaissance de Paul Sérusier et de Maurice Denis avec lesquels il fonde dès 1889 le groupe des Nabis qui pousse plus loin encore les leçons de l’Impressionnisme. Les Nabis, « prophète » en hébreu, s’affranchissent des règles académiques de la peinture pour se tourner vers l’art oriental et l’ornemental. Si le groupe se sépare assez vite, Bonnard est largement marqué par ces réflexions tout en développant par la suite une manière personnelle. Alors que le format de son Paysage normand se réfère à celui des kakémonos japonais, la toile est brossée à coups de pinceaux rapides, proches du tachisme, ce qui n’empêche pas au peintre de créer une profondeur convaincante par la variation de l’intensité lumineuse.

Pierre Bonnard (1867-1947)
 

Pierre Bonnard, Paysage normand, 1920,  huile sur toile, musée Unterlinden, Colmar

viagra billig kaufen cialis uk pharmacy cialis preise in apotheke